Collage & Crime. Impressionnisme des réalités augmentées

Autori

  • Mickael Pelloquin École Polytechnique Fédérale de Lausanne

DOI:

https://doi.org/10.6092/issn.2531-9876/10854

Parole chiave:

Collage scénique, Figure, Homogénéité, représentation, impressionnisme

Abstract

Le développement qui suit est une vision subjective et non-continue, relative aux logiques de la représentation. Un corpus de textes courts s’attaque ici aux caractères de l’image homogène (ses modes de fabrique et ses influences sur les processus créatifs contemporains), où la notion de "collage" apparaît parfois comme une vague excuse, parfois comme le détonateur du discours. Quoi qu’il en soit, deux courageux persistent encore à étirer les horizons changeants, épais et critiques de cette figure perceptive, tiraillée par l’esthétisation du monde et la virtualisation de ses créations: l’artiste et l’architecte. En direction du regard ou à l’infini, ils sont les points de fuite (non-fuyants) des productions subversives confrontées dans cet essai, où les mécanismes biaisés de l’argumentaire masquent en réalité une réflexion ob-sessionnelle, à la fois conflictuelle et projectuelle, se débattant avec elle-même comme dans la tête d’un jeune diplômé en architecture.

Pubblicato

2020-04-23

Come citare

Pelloquin, M. (2020). Collage & Crime. Impressionnisme des réalités augmentées. Piano B. Arti E Culture Visive, 4(2), 144-170. https://doi.org/10.6092/issn.2531-9876/10854